Recap 2016

By 17/01/2017CHRONIQUE, OPINION

2016 fut faste et une pléthore de sorties l’ont marquée, tellement que je n’ai pas ou plus le temps de suivre la cadence. Après le Top 5 des perles underground, voici un récapitulatif des projets qui m’ont accompagné tout au long de l’année écoulée...

Janvier-Février

Dans la froideur de l’hiver, le rap suisse romand était chaud bouillant! Le FloOw, super groupe composé de Bub Le Zombie, Hades, MOH et Skile sortait leur album éponyme à la fin janvier. Une semaine après, nouvelle claque avec les FREAKS de Marcel Polaire et Willy Sunshine. Lister les qualités des deux projets serait trop long, retiens simplement que ce sont les meilleurs de Romandie en 2016.
La neige fondait doucement et pour achever le Bonhomme Hiver, Curren$y et Alchemist lâchaient Carrollton Heist. Le duo a repris la formule de Covert Coup et le résultat est à la hauteur. Les prods d’ALC sont savamment léchées et ambiancent à la perfection les lyrics de Spitta.

Mentions honorables: Alpha Wann – Alph Lauren II / Kohndo – Intra-Muros

Mars-Avril-Mai

Le printemps s’installait et j’entendais les oiseaux chanter "Griselda". Flygod, 1er album de Westside Gunn, frappait aussi fort qu’un uppercut de Tyson. Les frangins de Baltimore ont pris 2016 en otage et s’apprêtent à faire pareil avec 2017.
Changement de registre avec le Double Hélice de Caballero et Jean Jass. Beats actuels, raps techniques et variés, les 2 belges méritent largement plus d’exposition que certains de leurs confrères.
Un autre qui semble passer inaperçu et qui fournit toujours de la bonne came, c’est Meyhem Lauren. Le produit du Queens en impose un peu plus à chacune de ses sorties et son Piatto D’Oro est succulent à souhait pour les amateurs de gros rap new yorkais.

Mentions honorable: Grems – Green Pisse / Jazzy Bazz – P-Town

Juin-Juillet-Aout

La curiosité m’a dicté l’écoute de Comme Les Autres de Mani Deiz. On savait que le bougre produisait à merveille, on sait maintenant qu’il se débrouille très bien avec un micro. C’est loin d’être révolutionnaire, mais c’est efficace et on hoche la tête à chaque titre.
Dans la lignée des "Jeunots qui font du boom bap", MC Gels a déboulé avec force. Né en 1997, le natif du Bronx ramène sa fraise avec brio et son Wandering Souls est une excellente carte de visite.
Les feux d’artifice pétaient dans tous les sens pour la fête nationale et Tha God Fahim lachaît TGIF avec Mach-Hommy. Fahim y assure toutes les prods, relègue son compère au rang de potiche et le tout bang comme un gros pétard.

Mentions honorables: Havoc & Alchemist – The Silent Partner / Schoolboy Q – Blank Face LP

Septembre-Octobre-Novembre-Décembre

En plein dans l’été indien, la BO parfaite était The Sun’s Tirade d’Isaiah Rashad. Terriblement addictif, l’album regorge d’excellentes tracks comme Brenda et annonce du bon pour la suite de sa carrière.
Les pluies d’automne tombaient du ciel et un bruit les accompagnaient : "Griselda". Westside Gunn droppait le 4ème volet de la série Hitler Wears Hermes. Dès la première track, la prod de Daringer groovait, le couplet de Conway était nominé pour "Best Verse of the year" et il ne restait que des cendres pour témoigner que l’équipe Griselda avait mis le feu toute l’année 2016.
Et pour les fêtes de fin d’année, A Tribe Called Quest nous a fait un joli cadeau après 18 ans. We Got It From Here... Thank You 4 Your Service est le dernier album du groupe, réunissant tous les membres et plus (Spoiler Alert: Classique Ou Pas à venir). C’est du ATCQ en 2016, un son qui ravira les fans inconditionnels et les nouvelles générations.

Mentions honorables: Mick Jenckins – The Healing Component / MidaZ The Beast – Loops Two

Et maintenant que 2017 est là, j'ai hâte d'écouter de nouvelles tracks!

Leave a Reply